marc labreche cette annee la emission
Mon univers

Marc Labrèche ou l’homme face à l’absurde

Vous me direz dans la vie rien n’est fait au hasard. Il y a des circonstances, des lieux, des évènements qui font que vous êtes là où vous êtes. Mais si je vous disais que si je suis arrivée en PVT, c’est au travers de quelqu’un que tout s’est passé.

De manière générale je ne crois pas beaucoup à la magie de la vie ou au destin. Moi je dis que tout arrive pour une raison et que la vie peut être surprenante. Comme le découragement qui peut nous arriver en pleine figure, je suis arrivée à un moment de ma vie où je n’arrivais plus à avancer. J’avais peur du futur et de ce qui allait se passer pour moi.

Alors me direz-vous, on se raccroche à quoi, à qui ? Certaines personnes se raccrochent à de la musique, à un proche, à des amis, à l’univers de la lecture. Moi c’était le domaine télévisuel, époque NRJ12 ados tout ça… Et oui, être une jeune adulte c’est ça ! Justement, en 2009 sur NRJ12 – chaîne sacrée du divertissement en tout genre (non ce n’est pas de la téléréalité) une série étrangère francophone fait son apparition…et Marc Labrèche est apparu comme une évidence!

Vous savez, lorsque votre humour est à un niveau très second degré et que vous trouvez dans toutes les choses quelque chose de drôle et d’absurde. Que je vous rassure, même en 2019 je suis toujours comme cela ! Je sais qu’à la lecture de ces mots, vous ne comprenez toujours pas. Laissez-moi vous expliquer.

Le 24 mars 2008, première diffusion de la série québecoise “Le Coeur a ses raisons”, subtile (quoi que haha) parodie de la série “Les Feux de l’Amour”. Je suppose que soudainement vous vous doutez du pitch. Cela raconte l’histoire rocambolesque d’une famille riche et de ses péripéties plus absurdes les unes que les autres. Amour, famille, trahison… Tous les thèmes et les codes du soap américain sont copieusement repris ainsi que pour le doublage.

Bref, 3 saisons de délires, de “niiiiin”, de moustaches et de longs plans séquences exagérés.

Je vous laisse avec cette courte vidéo d’ARTE qui vous résume la série!

C’est alors qu’un personnage attire mon attention, enfin plusieurs car le comédien en question sait très bien se grimer de pleins de manières. Et c’est là que tout commence…

Générique!

Vous savez ? Celui dont vous préférez le personnage à tout les autres. Celui dont vous ressortez plus les répliques que les autres. C’est ça. Un épisode par soir et puis la Labrèche mania s’empare de vous!

C’est fou d’écrire ça parce que vous vous dites que ce n’est pas possible de s’épandre pour un artiste comme ça parce que vous l’avez vu jouer de l’absurde à la télévision. Puis je sais j’ai toujours été attiré par le particulier, celui qui te fait rire en parlant de fourchettes, c’est comme ça… Comme toute geek qui se respecte tu commences à faire des recherches sur l’homme, ce qu’il a fait, d’où il vient. Ah tiens, il est québécois ?

C’est là que toute une culture s’est ouverte à moi. J’ai avalé les expressions, anglicisme, les traditions et c’est là que j’ai commencé à regarder les œuvres dans lesquelles il a joué, performé sur scène, animé, écrit, chanté.. Bref, il y avait de la matière et puis j’ai vite vu que c’était un homme au multiple talent. Au fil des années il m’a accompagné dans tous les aspects de ma vie, il a été consolateur, vivifiant, touchant, rassurant, salvateur, inspirant. Je dois vraiment beaucoup au monde artistique. On dit que ce n’est pas un vrai métier mais cela a réellement un vrai impact sur la vie des gens. Sans ce monde là, je n’aurais pas pu créer le mien.

Émissions cultes et compagnie…

J’ai vu ses shows par des biais un peu obscur (haha merci le vpn et leTorrent) mais c’était pour la bonne cause. La frustration de n’être pas québécoise était grande, j’avais de plus en plus la sensation d’appartenir à cette culture tant par sa manière de voir, dire et transmettre les choses. Je sais pas, Marc Labrèche a apporté beaucoup à toute une génération et continue de le faire encore en 2019, c’est ça qui est magique…

Il a été un des pionnier (pour moi) du satyrisme avec son show “La fin du monde est à 7 heures” pendant lequel entre autres, il filmait sa famille qui était en quasi direct, voir direct pour le souper. Tandis que lui parlait avec eux pendant que l’émission était diffusé. Sans doute, voulait-il montrer le côté où lui bourreau de travail n’avait pas ou peu de temps en tout cas à s’occuper de sa famille. Alors il était prêt dans l’absurde à filmer et manger avec eux. Bref, il n’était jamais vulgaire, ni employait de gros mots pour rien. Tout ça avec 10 à 12 heures de travail par jour. Incroyable.

C’est justement dans l’autre show qui suivait “Le Grand Blond avec un Show Sournois” que Marc Labrèche excellait encore une fois. Puis c’est là d’ailleurs que la série du cœur à ses raisons était née. C’est comme ça, pour moi il peut tout se permettre car à la fois il est satire mais protège de son amour et son respect tout le monde. Et c’est pour ça que je l’admire et l’aime beaucoup.

Presque 11 ans à le suivre et puis la vie a fait que lorsque je me suis posée la question de ce que j’aimais dans la vie, deux mots ont “popés” : l’anglais et Marc Labrèche. Cela peut paraître niais mais que voulez-vous c’est ce qui m’est apparu le plus évident.

La rencontre

Le 27 aôut dernier, je l’ai rencontré. 20 secondes. Boum.

Comment ? On va dire qu’au Québec on peut facilement assister à des enregistrements d’émissions et je sais qu’en 2019 Marc Labrèche allait tourner la seconde saison de “Cette année-là”. C’est une émission culturelle qui parle d’une année en particulier et qui fait le tour des évènements marquants au Québec. On t’attribue soit le Graal à savoir les chaises pour être dans le public ou soit tu vas te mettre au balcon en placement libre. Le lieu du tournage se passe dans un bar alors tu peux te commander un drink en même temps que tu participes au show! 

club soda

Après, l’enregistrement des deux premières émissions de la saison 2, une amie à moi m’accompagne (sinon c’était la tremblote sur la photo assurée!) pour que je puisse aller lui parler. Il finit de discuter avec le public quand je vois qu’il se retourne vers moi.. blanc puis “allo!” et c’est là qu’il me fait la bise (oui oui hihi..). Je lui dit que je suis admirative de sa carrière, que cela fait presque 11 ans que je le suis et c’est lui qui m’a donné envie de venir au Québec. Et je pense qu’il m’a dit une chose du genre “wow c’est dont ben gentil!”. Je lui ai tendu une lettre que je lui avais écrite car cela était difficile pour moi d’exprimer tout cette admiration depuis tant d’années. Il m’a juste dit bien droit dans les yeux “je vais la lire”. Puis il m’a dit “merci, merci d’être venues”. Mais c’est Marc Labrèche que je devrais remercier.

rencontremarclabreche3
rencontremarclabreche4

La vie

Voilà. La vie, y’a pas plus authentique et beau que ça. Moi Julie à bientôt 30 ans j’ai rencontré celui dont je suis admirative et qui m’a accompagné depuis tout ce temps… Je vous le dit, même dans des pires moments de désillusions ou de désespoir, il y a toujours un moment donné où on vous envoie des signes pour toujours croire à un mieux.  Pourquoi lui et pas un artiste français, moi même je me le demande mais j’aime ne pas faire comme tout le monde! Mais je dirais parce que comme tout le monde il a connu des deuils, des moments de gloire ou de difficultés tout en restant humble et accessible.

Si je n’avais pas regardé cette série, je n’aurais pas connu un artiste comme lui et le Québec. C’est fou. Je n’arrive pas à trouver les mots pour décrire la fan finie que je suis encore aujourd’hui. Et faut dire que depuis lorsque l’on me demande “Pourquoi le Québec?”, les réactions sont unanimes : “Mais wow! C’est drôle ça! Puis Marc Labrèche c’est un monument ici!!”. Le fait de le mentionner m’a grandement ouvert des portes, et j’ai pu me sentir directement intégrée parmi les québécois, avoir la colocation dont je voulais, rencontrer des personnes inspirantes qui me permettent de me sentir moi-même, d’assister à des évènements en lien avec lui comme la diffusion de deux films que je n’avais jamais vu… Bref, je sais que c’est un humain comme les autres mais il m’apporte beaucoup encore aujourd’hui dans son pays.

Je vous laisse le lien de mon entrevue préféré de lui sur un blog. Dites-moi ce que vous pensez de lui en toute sincérité, j’adore ça!

1 thought on “Marc Labrèche ou l’homme face à l’absurde

  1. Bon dieu! J’aime passer içi après ma journée de travail à l’hôpital St Andrews.

    Super article, artiste ultra talentueux. Il faut aussi voir “Le cri du rhinocéros”, qui est plein d’enseignements sur la notion de création. Je suis heureux que tu aies pu le voir, la rencontre était inévitable! On dit qu’ il ne faut jamais rencontrer ses idoles, voilà l’exception qui confirme la règle.

    Continue, ton blog manquait.

Commentaires

Your email address will not be published.Required fields are marked *

non elementum fringilla justo porta. ut venenatis, Phasellus